Apport des technologies pour mon confort

Je souhaite continuer de lire, tout en ayant du mal à tourner les pages de mon livre ".

Une récente étude de la DREES montre qu’une part importante des personnes âgées de 60 à 79 ans connaît des limitations fonctionnelles. Selon cette étude, 62% des personnes de cette tranche d’âge subissent au moins une limitation physique absolue et 41% des restrictions pour des activités instrumentales. Autre sujet de préoccupation pour les Aînés, l’acuité visuelle. Selon l’étude HID menée par l’INSEE, à partir de 60 ans, la prévalence des déficiences visuelles augmente de près de 5 % à 60 ans, à 20 % à 85 ans, et à 38 % à partir de 90 ans.

L’apport potentiel des technologies pour l'autonomie et gérontechnologies

Pour reformuler légèrement le besoin, il s'agit de proposer une solution la plus simple possible de lecture de livre audio, pour une personne qui n'a pas de problème de vue gênant, ni de troubles cognitifs. La seule "aide technique", remboursable comme tel et clairement dédiée à cette problématique semble être la norme de livre audio daisy (Digital Accessible Information SYstem). Ce système permet une navigation aisée à l’intérieur du livre (par chapitre par exemple) mais a par contre l’inconvénient de ne proposer et de n’utiliser qu’un format audio (daisy) peu répandu.

Globalement, la solution a des qualités mais correspond surtout aux besoins des personnes avec de "lourdes déficiences visuelles". L'appareil - très tourné "handicap" - pourrait donc être quelque peu stigmatisant pour une personne âgée.

Côté industriel œuvrant dans le secteur des technologies pour l’autonomie, aucun produit ne répond spécifiquement à ce besoin. Mais, comme pour le format DAISY, des produits et services existants peuvent y répondre.

C'est surtout du côté des acteurs proposant des tablettes tactiles séniors qu'il faudrait regarder, parmi lesquels par exemple EZODIS qui s'est particulièrement intéressé à la problématique de la lecture de livres audio pour les seniors. 

Les autres solutions

Sans parler de Gérontechnologies ou même d'aides techniques, beaucoup d'associations effectuent un travail de vocalisation d'ouvrages, envoyés ensuite sur support analogique ou numérique à la demande. Certaines sont agréées par la Bibliothèque Nationale de France, d’autres, d’envergure plus restreinte, font néamoins un travail de grande qualité comme l’association SESAME. Pour un coût assez réduit, l’adhérent aura accès à un fond documentaire associatif important, avec une lecture audio à priori possible sur sa chaine hi-fi (format WMA ou MP3).

Enfin, dans l'approche la plus moderne, il existe de nombreuses émissions à podcaster en lien avec la littérature, des lectures de texte, ou d’autres thématiques renvoyant aux centres d’intérêts des personnes. Il suffit de les uploader sur un ordinateur classique, voire sur une tablette du commerce.