L’étude « sécurité-habitat » de l’Agirc-Arrco, évaluation en environnement écologique

http://www.gerontechnologies.com/sites/gerontechnologies.com/files/logo_medialis_avec_baseline.pngLes institutions de retraite Agirc et Arrco ont fixé en 2009 des orientations prioritaires innovantes au service du prolongement de l'autonomie à domicile des personnes âgées ou en situation de handicap. Une action cible concernait spécifiquement les nouvelles technologies pouvant répondre aux besoins prioritaires du soutien à domicile des personnes âgées, tout particulièrement en ce qui concerne leur sécurité (aussi bien en termes de prévention des chutes, de prévention/détection de malaises ou bien encore de mise en place de repères spatio-temporels, etc.).

Dans ce cadre, les institutions de retraite Agirc-Arrco ont confié à Médialis le soin de réaliser une évaluation de deux technologies : la montre « Vivago » et le « Chemin lumineux » proposé par Legrand.

Les objectifs et les modalités de l'évaluation :

L’objectif général a été d’analyser la valeur ajoutée d’une intégration des technologies « Montre Vivago » et le « Chemin Lumineux » Legrand au domicile de personnes âgées.

L’étude a portée sur les points suivants:

–      Les freins des personnes âgées à s’équiper de l’une ou de ces deux technologies.

–      La capacité d’installation des deux technologies au domicile.

–      L’utilisabilité et l’acceptabilité des solutions par les personnes afin de mettre en évidence leur pertinence et les éventuelles difficultés observées à l’usage.

–      L’aspect économique a porté sur l’analyse des coûts des technologies de maintien en autonomie.

Le protocole scientifique :

Les indicateurs : ils couvrent les domaines de l’ergonomie, usage, acceptabilité, fiabilité, sécurité, apport social, bien-être et intérêt en termes de santé publique, financier.

Les critères d’inclusion de la cohorte : le public cible était constitué d’allocataires agirc-arrco, âgés de plus de 74 ans fragilisés par le vieillissement ou le handicap. Toutefois l'étude s’adressait également aux aidants familiaux et non familiaux qu'ils vivent au domicile (conjoint) ou à l'extérieur du domicile des personnes âgées (enfant, voisin).

La taille de la cohorte : 60 domiciles de la région Ile-de-France et Lyonnaise ont été recrutés.

Le test statistique : nombre et des items sélectionnés et pourcentage de répartition des items.
 

Les outils de recueil des données :

Trois outils de recueil des données ont été utilisées : des questionnaires écrit composés de questions fermées et d’une question ouverte ; des interviews directives et des tables rondes.

Le suivi du bon déroulement du protocole expérimental :

Pour optimiser l’installation des technologies, des visites de pré-installation ont été effectuées, un protocole d’installation des technologies élaboré, et des enquêtes téléphoniques ont été effectuées pour sonder la satisfaction des personnes équipées.

Restitution des résultats et préconisations multicritères :

Les résultats ont permis d’extraire des conclusions en termes de :

–      Difficulté à déployer les solutions aux domiciles et nécessité d’installateurs formés à la problématique de la personne âgées.

–      Profil type de la personne cible pour l'intégration des technologies.

–      Congruence entre les technologies et les besoins des participants.

–      Sécurité et le sentiment de sécurité apportés par les technologies aux participants et aux proches.

–      Attentes de la part des personnes âgées d’aide à l’achat des technologies.

La dissémination et valorisation de l’évaluation à travers une diffusion multisupport : le rapport complet de l’étude est téléchargable sur le site de l’agirc et arrco à cette adresse :
http://www.agircarrco-actionsociale.fr/fileadmin/action-sociale/documents/documenter/prolonger_autonomie/Etude_Securite_Habitat.pdf