Pourquoi évaluer sa solution ?

L’évaluation permet de vérifier l’adéquation de votre solution avec ses cibles (aidés comme aidants proches ou professionnels), en fonction de leurs besoins et de leurs attentes. Ainsi, les risques notamment financiers sont réduits.

Il n’existe pas un profil type caractérisant la personne âgée, même si des points communs existent en termes de dégradation des capacités sensori-motrices ou d’habitudes de vie.

Il est d’ailleurs plus juste de parler Des personnes âgées plutôt que de La personne âgée.

L’évaluation va permettre de recueillir des données qualitatives et quantitatives sur les modalités en termes de profils, besoins, attentes des usagers, freins à l’utilisation, finances, … Elle apportera donc une connaissance approfondie des personnes âgées et la technologie pourra être adaptée en fonction de ces éléments.

Il est important de soulever que l’environnement des personnes âgées, leur projet de vie, leur état de santé, leur niveau d’autonomie, la présence d’un proche, … sont autant de facteurs qui font varier les modalités précédemment citées.

Dans le cadre de l’évaluation, les protocoles élaborés les prennent en considération, et ce pour recueillir des informations précises indispensables à l’élaboration d’une technologie pour l’autonomie congruente avec les usagers et par conséquent avec les attentes du marché.

L’évaluation peut être adaptée au degré de développement d’une technologie et plus généralement de la solution considérée ; plus l’analyse est réalisée en amont du développement, plus les risques de non pertinence entre l’usager et la solution sont minimisés, ce qui favorise ainsi le succès (le bon accueil) de la solution.

L’évaluation des innovations auprès d’un public fragilisé, et plus particulièrement auprès des personnes âgées, est à réaliser au plus tôt dans le développement de la technologie afin de :

  • valider la bonne ergonomie
  • valider la bonne acceptabilité et la bonne utilisabilité
  • valider l’adhésion des prescripteurs
  • valider sa v1 et éviter ainsi tout risque financier de conception, de production, voire d'industrialisation.